VITRAUX EN 3D

Issue de trois générations d’enseignants, je croyais qu’en dehors de l’éducation nationale point de salut. Mais après des études littéraires poussives, j’ai finalement choisi la profession de masseur-kinésithérapeute, métier manuel par excellence que j’ai exercé pendant quelques années avec sérieux, bonheur et conviction.
C’est en 1996 que j’ai fait ajouter une véranda à mon habitation et me suis mis en tête de l’embellir d’un vitrail « fait maison ».
Aussitôt décidé, j’ai fait l’acquisition de verres colorés, plomb, étain, manuels plus ou moins didactiques et j’ai appris cette technique seule, avec une persévérance opiniâtre.
Ce vitrail est toujours là, d’autres ont suivi…
Plus tard, la rigueur et les limites du vitrail au plomb m’ont frustrée et le besoin de sortir du cadre, au sens propre comme au sens figuré, s’est imposé.

Je me suis donc penchée sur la technique Tiffany qui me permettait un travail en volume tout en faisant un lien avec mes connaissances de la plastique des corps.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑